LES MAINS GAUCHES

 

 
Alors
je n'aurai plus peur
d'être moi ni de parler de moi
car je serai diluée dans le silence
ce que je dis est promesse

Alejandra Pizarnik, extrait d'Exercice pour la main gauche, 1964

 


 

Les Mains Gauches : 4 jours de festival à étiquettes glissantes. 

Quatre jours dédiés au visionnage de formes cinématographiques courtes qui explorent nos identités questionnantes, nos représentations, nos joies franches, nos peurs, nos amitiés.
Quatre jours pour partager un cinéma qui, en passant du rire aux larmes et par toutes les formes, prend le parti de l’exploration radicale.
À vous de voir comment nos étiquettes glissent, mais Les Mains Gauches reste un festival queer-féministe.

 

Deuxième édition, édito.

Quelle joie de se retrouver cette année ! Comme l’an passé, il en aura fallu des tentatives, des bégaiements et des efforts d’imagination pour se rencontrer, programmer des films en collectif et nous célébrer en tant que communauté.
Pour cette deuxième édition des Mains Gauches, on a voulu justement partager des films qui font des retrouvailles, rencontres, communautés. On a aussi vraiment tenu à vous inviter à une fête et à des temps de discussion un peu plus longs.
Les films qu’on vous présente cette année nous ont touché.e.s car ils se rejoignent dans le désir de partager quelque chose de l’histoire de leurs réalisateur.ices. Généreux, ils nous laissent, à nous public, la place de comprendre, d’expérimenter et de ressentir les mondes multiples qui les habitent. Ces films disent le groupe, auprès duquel on ose exister et montrer sa vulnérabilité, et grâce à qui on ose s’affirmer, dire “non” et lutter. Ils disent aussi la solitude et la colère face à d’autres groupes (société, famille) qui nous étouffent. Par le cinéma, ils nous invitent à rire, à fuir, à pleurer. Enfin, ils disent ce qui nous aide quand le groupe est absent, défaillant ou maladroit : celleux qui ont lutté avant nous, celleux qui nous inspirent, celleux qu’on aiment.
On espère que ces quatre jours de festival seront autant de moments pour partager avec vous les réflexions et les émotions offerts par ces films conçus par des réalisateur.ices queer-féministes hyper déters. Merci à elleux.
Mille mercis aussi à toutes les personnes qui nous ont aidé : Clémens pour l’affiche, les visuels et le catalogue, le merveilleux comité de visionnage qui s’est mobilisé tout l’hiver pour vous proposer cette programmation, le groupe de soustitreur. euses, les bénévoles, le Vidéodrome 2, la Dar Centre Social autogéré, Mémoire des Sexualités.

 

La plateforme.

Nous avons voulu, en plus du festival annuel que nous organisons à Marseille, offrir un nouvel espace de diffusion de films queer-féministes. Nous souhaitons accompagner en priorité des films auto-produits ou aux économies précaires qui ne sont pas toujours privilégiés dans les réseaux de diffusion traditionnels. Cette plateforme est un pari. Elle vivra grâce à vous, cinéastes et allié.e.s. Pour y accéder, c'est ici, depuis Janvier 2021.

 

Les lieux du festival. 

Vidéodrome 2 🎥  : 49 Cours Julien, 13006 Marseille
La Dar Centre social autogéré 🎵 : 127 rue d'Aubagne, 13006 Marseille
Le Vidéodrome 2 pratique le prix libre (chaque personne paie ce qu'elle veut/peut/estime juste).
Nous croyons au prix libre comme possibilité pour chacun.e de vivre les expériences qui l'intéressent et de valoriser le travail accompli comme il lui paraît bienvenu.

  

Venez nous rencontrer.

Si vous souhaitez contribuer au festival, à votre façon, avec votre temps à vous, vos envies, n'hésitez pas à nous écrire.

 

Soutenez-nous.

Si vous en avez la possibilité et l'envie, vous pouvez faire un don - à prix libre donc, toujours - sur notre cagnotte. ✨ 💫 ☀️

 


   


 

Back to Top